De Meo Vac à Ha Giang en passant par Dong Van

septembre 7, 2018 1 Par FollowMeM
7 septembre 2018

7h30 du matin, nous partons pour rejoindre la ville de Ha Giang plus à l’Ouest. Nous avons demandé à faire plusieurs étapes qui sont à ne pas manquer.

Le marché typique de Lung Phin qui a lieu actuellement les jours du tigre et du singe, se situe à quelques minutes de Meo Vac.

On y vend du bétail, des cochons, des chats, des poules, des coqs et des chiens, des fruits, du tofu, des legumes ainsi que de l’électroménager et des téléphones portables. Il y a aussi des petits restaurants.




Comme d’habitude, nous ne sommes pas passées inaperçues. Les locaux en tenue traditionnelle, nous regardaient intrigués et parfois même avec effroi. Mais nous avons réussi à décrocher quelques sourires.
Ils fixaient et regardaient plus particulièrement les jambes de Marie et d’Elise qui étaient en short.
En observant bien les vêtements des femmes, nous nous sommes rendues compte qu’aucune d’elles n’avaient les bras nus et que leur jupe couvrait au minimum les genoux. Celà nous a rendu mal à l’aise car notre tenue ne semblait pas appropriée.
Après avoir fait le tour du marché et être tombées sur un papa et son bébé qui nous ont saluées chaleureusement, nous avons repris la route.

L’arrêt suivant était magnifique: le Mai Pi Leng Pass,
une vue imprenable sur les montagnes et le fleuve. Notre chauffeur Dien, nous a fait passer par une maison, pour accéder au plus joli point de vue en contrebas. De là, la vue y est magique. ?

Nous avons également payé 10 000 dong chacune pour accéder au “sky garden”, une petite colline de l’autre côté de la route, d’où nous pensions avoir une meilleure vue mais celà n’a pas été le cas. Cependant, nous avons fait quelques photos sous les coeurs se trouvant sur le chemin.

Ensuite, nous avons invité Dien à partager un café avec nous à Dong Van. Nous avons essayé de communiquer un peu plus avec lui, nous savons maintenant qu’il à deux enfants (merci google translate).

Le quatrième arrêt: Dinh Thu Hô Vuong, résidence du roi. La visite coûte 20 000 dong.

C’était très différent de ce que nous avions pu voir avant. Une maison de 3000m2 un peu vide, qui aurait pu servir de décor au film Kill Bill ?. Marie et Elise sont allées explorer ce bâtiment.

Une fois à l’intérieur, nous étions seules pendant un bon moment. Jusqu’à ce que des asiatiques demandent une séance photo à Marie.

En sortant, nous avons acheté des couronnes de fleurs, faites mains, à des petites filles qui en vendaient en disant:
BOTIFULL GIRL, BOTIFULL GIRL.

Le cinquième arrêt, offrait une belle vue sur la route tortueuse menant à Ha Giang.

Nous avons poursuivi notre route et fait un arrêt presque aussi impressionnant que celui de Mai Pi Leng Pass: Yen Minh View Point. On monte sur une tour qui offre une vue à 360 degrés sur les montagnes et les rizières en terrasse.

Une fois en haut, Elise qui faisait coucou, a fini par donner envie de monter à Muriel, tandis que Marie est restée se reposer.
La vue est vraiment belle, ça vaut le coup d’y monter.

Le septième arrêt était au Nui Doi Quan Ba, deux montagnes au milieu des rochers et des rizières. Le paysage est magnifique avec le dégradé de vert des champs. On arrive au point de vue en montant un bon nombre de marches et encore une fois ça vaut vraiment le coup.

Le huitième et dernier arrêt était au Quan Ba Cong Troi. On emprunte des escaliers très étroits pour admirer une vue panoramique sur la montagne.

Pour conclure, sur le trajet, les routes sont étroites et les nombreux virages et secousses ont eu raison de Muriel qui a le mal du transport.

Nous avions retiré Dong Van et ses alentours de notre planning initial, mais suite aux conseils des nos amis vietnamien, nous l’avons finalement réintégré. Sans regret, au contraire, la route est magnifique, les points de vue fantastiques et nous avons la chance d’être la plus part du temps seules au monde ou entourées que de vietnamiens.

Une fois arrivée à notre homestay de Ha Giang (Ngan Ha), le propriétaire nous a montré notre grande chambre avec 5 lits qui nous étaient réservés.

Sur son conseil, nous sommes allées manger au Blue Sky, le seul restaurant qui semblait ouvert. Nous y avons croisé les foreigners venant d’Israël rencontrés la veille.
Ce restaurant semble assez touristique mais les plats y étaient bons.
Nous avons commandé des pancakes pork, salade de papaye aux cacahuètes, des nems au porc, du riz sauté au poulet, du bœuf aux pommes de terre et du porc à l’ail.

La serveuse nous a montré comment préparer les rouleaux pour manger les pancakes pork.

Au final, une bonne addition mais la journée nous avez donné très faim.